La presse parle de Studio Lux

Studio Lux,
Un nouveau lieu de rencontre et de partage autour de l’image.

Studio Lux, une structure collaborative, qui propose à ses membres de louer un espace commun, dédié à la pratique de la photographie. Photo Richard MOUILLAUD.

Studio Lux, c’est le nom du tout nouveau studio photographique ouvert dans le Vieux Lyon. Un espace de coworking réunissant vingt photographes indépendants.
Au départ, l’idée est née d’une envie de Lucas Grenier, 38 ans, auteur photographe lyonnais travaillant en freelance depuis huit ans : « Je voulais me lancer dans les techniques anciennes et je n’ai rien trouvé sur la région mis à part des clubs amateurs. » Ouvrir un studio photo en plein cœur de Lyon, cela coûte cher. Mutualiser les moyens et le lieu, c’est une option séduisante pour améliorer ses conditions de travail et réduire les coûts.

 

Garder vivace les savoir-faire des anciens

Studio Lux abrite un laboratoire pour les tirages noir et blanc en argentique, qui permettra d’apprendre les techniques manuelles de la photographie.

Hank, l’un des photographes est un inconditionnel du collodion humide, un procédé utilisé de 1850 à 1860, qui permet de réaliser des positifs directs non modifiables et non recadrables. Lui aussi partagera son savoir-faire sur cette technique particulière.

 

Un local rénové de fond en comble

Après avoir abrité du matériel médical, le local de 50 m2 trouvé cet été a été décapé, nettoyé et passé à la chaux. De plain-pied, la surface accueille un labo photos pour l’argentique, un espace pour les prises de vue, capable d’accueillir des stagiaires ou des conférences.

 

Un financement participatif bien suivi

Lancé cet été, l’appel à financements déposé en août sur Ullule a été entendu. 5 646 € ont été collectés auprès de 123 contributeurs. Le don moyen avoisine les 50 €.

 

Un même état d’esprit

Beaucoup de candidats et peu d’élus ! Pour entrer dans le projet, les photographes intéressés ont postulé par le biais des réseaux sociaux, Facebook en particulier. Comme il n’y avait que 20 places, Lucas Grenier a réalisé 100 heures d’entretiens. Pour faire partie de la communauté, il fallait partager des valeurs de bienveillance, faire preuve d’autonomie et avoir une vision assez simple de la photographie.

 

20 membres fondateurs

Huit femmes et douze hommes for- ment l’équipe. Des photographes professionnels et des amateurs éclairés âgés de 20 à 55 ans. Pour Juliana, Brésilienne arrivée à Lyon il y a trois ans, entrer dans ce réseau est l’occasion de mettre en pratique ses con- naissances de la photo. Amandine, professionnelle depuis un an, se félicite de ce réseau basé sur l’échange et les transferts de savoirs.

 

Un statut associatif

Les vingt photographes se sont engagés sur un an. Ils ont versé un droit d’entrée pour assurer la trésorerie du projet et accepté de payer un loyer de 50 € par mois. Pour les sympathisants, la cotisation est de 5 € à l’an- née. Les vingt membres se positionnent sur des créneaux horaires.
Dès janvier 2016, des stages devraient être proposés aux Lyonnais. D’ici là, Studio Lux aura récompensé ses contributeurs.

Marie-Christine Parra
PRATIQUE : www.studiolux-lyon.fr  www.facebook/groups/studio.lux.lyon/

Partagez sur :
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter